Né le 22 mars 1948 à Ermont (FRANCE)

Et après avoir fait 6 ans d'études de dessin et photo à Paris,

CHAMPALE se spécialise comme photographe de mode, photographe publicitaire

et dans le même temps graphiste et illustrateur pour la Pub et l'édition (Groupe Hachette).

Il commence à peindre en 1988. Première exposition en 1991 à Auvers sur Oise

puis entre dans les galeries en permanent.

( Perpignan, Arcachon, Honfleur, Paris rue de Seine, New York,

L'Isle Adam (95), L'Isle Saint Louis (Paris),

Place de la Contrescarpe Paris, Lausanne, Herblay(95), Amiens,

Faubourg Saint Honoré Paris, Vigny, Vétheuil )

 

 

 

ARTICLE DE PRESSE

 

Un artiste dont la physionomie ronde et joyeuse correspond trait pour trait

à l'éclat de sa peinture. Des couleurs pleines de vie agrémentées

d'une force tranquille. La lumière s'offre sans complexité à nos regards. On sourit. Les clowns, ça devrait toujours être amusant.

Pourquoi CHAMPALE s'amuserait à les rendre tristes.

Le monde est trop sérieux et stressant

pour jouer à "Jean qui pleure"! L'humour, ça donne des ailes

et puis il faut bien s'accrocher à un brin de fantaisie.

La tendresse et l'imagination sont les joyaux de l'éternelle jeunesse.

En tout cas c'est ce que l'artiste essaie de nous faire comprendre.

Le spectacle de la vie, c'est de savoir partager sa joie de vivre,

 ses émotions, ses rêves.

Lorsqu'il peint "Les hommes bleus", synonymes de liberté,

ou ses musiciens jouant le blues de la nouvelle Orléans,

on comprend vite que son message est de nous faire participer

à des moments de bonheur devenus bien trop rares dans une société

où le cirque s'est transformé en arène sanglante.

                                                                                                    

                                                             ( Arts Actualité Magazine - Juin 2000 )   H. KAMPIANNE

 

 

PRESS RELEASE

 

Artist whose rubicund and joyful face corresponds stroke for stroke to his painting.

Colours full of life heightened by a

peaceful strength. The lighting offered itself unashamedly to our gaze.

 One can but smile. Clowns just have to be amusing.Why should CHAMPALE

amuse himself in making them sad ?

The world is just too serious and stressful to play at "Weeping Jean"!

Humour gives wings and then you just have to add a touch of fantasy.

Tenderness and imagination are the true jewels

of eternal youth. In any case, this is what the artist attempts to make us understand.

The spectacle of life means

knowing how to share his joy of living, his emotions, his dreams.

 When he paints "The Men in Blue",synonymous with freedom,

 or his musicians playing the blues of New Orleans,

 one swiftly understands that his message is to have us share in moments

of happiness that have become all too rare, in a society

where the circus has turned itself into a bloodstained arena.

                                                                                     

                                                  ( Arts Actualité Magazine - Juin 2000)  H. KAMPIANNE

 

 

ARTICLE DE PRESSE

 

Les clowns, surtout les clowns, figurent au centre des préoccupations de cet artiste

qui entend, à travers ce personnage au nez rouge et à la coiffure exubérante,

faire partager sa joie de vivre.

Une philosophie du bonheur qui se retrouve dans l'ensemble de son œuvre !

Parfois en goguette la bouteille à la main ou encore en train de jouer, ces sujets, peints dans toutes les postures de la vie, ne sont jamais triste !  Lorsqu'il réalise des fantasias, les chevaux sont montés par des clowns. C'est chaleureux, gai, plein d'humour et Champale traite tous ses sujets avec un égal bonheur, dans une symphonie de couleurs qui lui permet de partager ses émotions avec beaucoup de tendresse. La fantaisie est toujours au rendez-vous, que ce soit à travers ses interprétations de jazz, ses carnavals vénitiens, ses femmes trop belles ou ses terrasses de cafés ensoleillées. D'ailleurs le soleil brille sur l'ensemble de ses compositions, irradiant d'une chaleur communicative. Né en 1948, cet artiste a consacré sa jeunesse à la photographie et au graphisme avant de se passionner pour la peinture.

Depuis bientôt deux décennies, il a choisi de laisser, sur la toile,

libre cours a son exubérance en tournant délibérément le dos à la morosité.

Champale qui goûte la vie à belles dents nous propose de partager son appétit.

Un réel plaisir !

                                                                                                    

                       ( Arts Actualité Magazine - Janvier rts Actua2007 ) Thierry SZNYTRA

 

 

PRESS RELEASE

Clowns are an integral part of this artist who conveys himself through the fun, red nosedand

exuberant hair associated with clown. 

 His joy of life and general philosophy of happiness can be seen in his portfolio.

 His subjects are painted in many kinds of postures, be it with a bottle in their hands

or playing innocently and they are never sad! 

When painting galloping horses they are also ridden by clowns. 

Champale manages a lot of tenderness

and emotion with each of his subjects allowing a warm,

 vibrant and humorous touch. The sun plays a major part in his work giving a sense

of warmth. A jazzy environment, Venetian carnivals, beautiful women or a sunny

café – each is encompassed in a unique view and style.

Champale, born in 1948, devoted his youth to both photography and graphics

before discovering his zeal for painting.

 For almost 20 years he has chosen to convey his imagination, passion and exuberance

through canvas and now he’s offering to share it with us. A real pleasure!

                                            (Arts Actualité Magazine - January 2007)  Thierry SZNYTRA



ARTICLE DE PRESSE

Le grand cirque de Champale

Entre des oeuvres (peintures et lithographies) des maîtres Buffet, Tofolie et Dali

mais aussi des splendide sculptures de Juliette Choukroum

trônent depuis quelques jours les dernières peintures de Champale

Au coeur d'Amiens, à queques mètres du parvis de la cathédrale,

la galerie d'art Dufour est plus dynamique que d'habitude, au milieu de la saison estivale,

en faisant découvrir les personnages du monde du cirque,

plus réels, plus vivants que jamais.

Cet ancien photographe, veut nous faire partager sa passion pour les

saltimbanques et notamment les clowns, ceux qui sont tendres et poètes.

Une dizaine de toiles, nous les montre au violon, au piano, au milieu des ballons.

sous des réverbères parisiens. . . Ils sont beaux et heureux de vivre,

le temps n'a plus de prise sur eux. Ils nous les dépeint comme ils sont avec leur objectif

celui de nous faire rire, de nous détendre,

Ils y a chez cet artiste tout en rondeur, au-delà de son talent naturel

pour croquer les personnages de la balle, un homme qui aime ses contemporains

chaque clown croqué a l'impression de bouger, de se  déplacer dans le tableau

il y a aussi des jeux de lumière, des ombres qui donnent à chaque oeuvre

sa dimension festive , son originalité . . . bref la patte de ce peintre de la fête.

On entend presque fuser de derrière ces clowns, les rires contagieux de (grands) enfants !

Champale réussit à nous redonner notre âme d'enfance

et à nous faire aimer cet art vivant qu'est le cirque. Peut-être celui de la vie ?

 

                                  ( Le courrier Picard - Juillet 2007 ) Jacques GOFFINON

 

 

ARTICLE DE PRESSE

 

Qu'il s'agisse de marines, de bars de nuit, de musiciens, Champale se plaît

à peindre avec gaieté des instants de bonheur.

Sa palette est résolument pétillante. Ces clowns, mis en scène

dans toutes les postures, ne sont jamais tristes.

Ce ne sont pas des personnages de cirque mais des badauds au nez rouge,

dérobés à leur quotidien et revêtus de costumes de fêtes.

" La vie est assez compliquée, inutile d'en rajouter "

estime Champale qui a décidé, une fois pour toute,

de claquer la porte à la morosité.

Sa peinture chante, vibre, éclate. C'est un hymne à la joie.

 

                                       (Arts Actualité Magazine - Juillet 2007)  Thierry SZNYTRA

 

 

ART ACTUALITÉ MAGAZINE

 Janvier 2007

Cliquez sur l'image

       ART ACTUALITÉ MAGAZINE

Mars 2009

Cliquez sur l'image

 

 

 

 

ARTICLE DE PRESSE

Dans le monde coloré de Champale...

Il y a des clowns souriants, des musiciens charmants, des bateaux enivrants

et des bars d'antan. Malgré l'hétérogénéité de ses thèmes, il n'est pas difficile de

reconnaître la patte du maître à travers ses techniques (couteau et pinceau)

et sa palette de couleurs.

Cet univers féérique et pétillant est visible jusqu' au 9 mai

à la galerie d'Art Dufour à Amiens.

Après six années d'études en dessin et photo, Champale se spésialise dans

les photographies de mode et publicitaire. Il exerce dans le même temps,

les professions de graphiste et illustrateur pour la pub et l'édition.

Il monte sa première exposition en 1991 à Auvers sur Oise.

Champale se passionne pour les clowns, que l'on retrouve toujours souriants

dans ses tableaux ainsi que pour les chevaux, parfois lancés au galop.

Il y a aussi le tableau où le clown, armé d'une bouteille de champagne,

fait des acrobaties sur un cheval.

"Il y a énormément d'imagination dans les oeuvres de Champale", analyse la galeriste.

"Chez lui, c'est la gaieté avant tout, il refuse que ses clowns soient tristes.

Il s'est démarqué par son choix de couleurs et par le traitement de son sujet".

Les amateurs de Champale seront heureux d'apprendre

que la production exposée est récente (fin 2008/début 2009)

 

                                          (Le courrier Picard - 04 Avril 2009) Jacques GOFFINON

 

 
 

ARTICLE DE PRESSE

Champale à la Galerie Dufour

Les badauds déguisés en clowns du peintre Champale

ont élu résidence à la Galerie Dufour jusqu'à la mi-mai.

Mais attention, les clowns de cet artiste ne sont pas tristes.

Ils sautillent, gambillent, jonglent avec les astres ou encore jouent de la musique

devant le Moulin Rouge. Si toutefois Champale est réputé pour ces fameux

badauds clownesques, ces derniers ne sont pas sa seule source d'inspiration.

Ici, le carnaval de Venise avec toujours cet incroyable déploiement de couleurs.

Là, la terrasse d'un café, l'été. Les jeunes filles en jupette sirotent un Manhattan,

se confient leurs histoires de cœur tandis que les hommes

font semblant de lire le journal en buvant une bière.

Quiétude d'un moment doux.

"Ce qui me plaît avant tout dans ces tableaux, c'est la gaîté qui s'en dégage",

exprime Madame Dufour, de la galerie éponyme.

"Champale a dit que la vie était assez compliquée et qu'il était inutile d'en rajouter".

Alors adieu morosité et bonjour huiles chamarrées.

 

                                                                 (Le courrier Picard - 06.04.2012)

 

 

 

ARTICLE DE PRESSE

 Dans l’univers des clowns de CHAMPALE

 La Galerie DROIT DE REGARD

Expose les dernière œuvres de Champale jusqu’au 15 juillet

 Champale est l’un des peintres résidant de la galerie droit de regard.

Jusqu’au 15 juillet, une exposition lui est entièrement consacrée.

Elle présente ses dernières œuvres de clowns.

« Mes clowns ne sont jamais dans un cirque »

prévient le peintre qui était présent le week-end dernier pour le vernissage.

En effet, les clowns de Champale évoluent dans différents univers

Gardant dans les environnements que leur crée l’artiste

leur nez et leurs chevelures rougeoyantes.

« J’ai commencé à les peindre pour me moquer de tous ceux qui

se prennent au sérieux »  poursuit celui qui confie avoir souvent porté

un nez rouge. Dans le même esprit, évidemment.

« On peut faire passer beaucoup de choses avec humour » poursuit-il.

Après vingt ans passés comme photographe et graphiste

dans le monde de la mode et de la publicité,

Champale se consacre depuis les années 1990 à la peinture.

Si les clowns ne sont pas ses seules inspirations, ils demeurent le fil rouge

de sa collaboration depuis vingt-trois ans avec la galerie Droit de regard.

A voir tous les jours de 15h à minuit.

                                                   ( Sud Ouest – 10 Juillet 2014 ) Sabine MENET